Guide d'autodéfense numérique
Une puce de BIOS Award sur une carte-mère (source)
Une puce de micrologiciel Award BIOS
sur une carte-mère

Pour démarrer l’ordinateur, il faut donner au processeur un premier programme, pour pouvoir charger les programmes à exécuter ensuite.

Ce petit logiciel, appelé micrologiciel (firmware en anglais) est contenu dans une puce mémoire sur la carte mère. Cette mémoire fait partie d’un troisième type : la mémoire flash. C’est une mémoire qui garde les informations lorsqu’elle est éteinte, mais dont on ne peut remplacer le contenu que lors d’une opération qu’on appelle flashage. C’est aussi ce type de mémoire qu’on trouve dans les « clés USB » ou les « disques durs » dits Solid State Disk (ou SSD).

Le micrologiciel historique de la plupart des ordinateurs personnels était appelé BIOS (Basic Input/Output System, ou système d’entrée/sortie de base). Depuis 2012, de plus en plus d'ordinateurs utilisent un nouveau standard appelé UEFI (Unified Extended Firmware Interface).

Ce premier programme qu’exécute l’ordinateur permet, entre autres, de choisir où se trouve le système d’exploitation que l’on veut utiliser (qui sera chargé à partir d’un disque dur, d’une clé USB, d’un CD ou d'un DVD, voire à partir du réseau).