Guide d'autodéfense numérique

L’hibernation ou mise en veille prolongée, appelée aussi en anglais suspend to disk, consiste à sauvegarder l’intégralité de la mémoire vive sur le disque dur pour ensuite éteindre complètement l’ordinateur. Lors de son prochain démarrage, le système d’exploitation détectera l’hibernation, re-copiera la sauvegarde vers la mémoire vive et recommençera à travailler à partir de là.

Sur les systèmes GNU/Linux, la copie de la mémoire se fait généralement dans la swap. Sur d’autres systèmes, ça peut être dans un gros fichier, souvent caché.

Vu que c’est le contenu de la mémoire vive qui est écrite sur le disque dur, ça veut dire que tous les programmes et documents ouverts, mots de passe, clés de chiffrement et autres, pourront être retrouvés par quiconque accèdera au disque dur. Et cela, aussi longtemps que rien n’aura été réécrit par-dessus.

Ce risque est toutefois limité par le chiffrement du disque dur : la phrase de passe sera alors nécessaire pour accéder à la sauvegarde de la mémoire vive.