Guide d'autodéfense numérique

Les systèmes d’exploitation ont une forte tendance à écrire dans leur journal de bord un historique détaillé de ce qu’ils fabriquent.

Ces journaux (aussi appelés logs) sont utiles au système d’exploitation pour fonctionner, et permettent de corriger des problèmes de configuration ou des bugs.

Cependant leur existence peut parfois être problématique. Les cas de figure existants sont nombreux, mais les quelques exemples suivants devraient être suffisants pour donner une idée de ce risque :

  • sous GNU/Linux, le système garde la date, l’heure et le nom de l’utilisateur qui se connecte chaque fois qu’un ordinateur est allumé ;
  • toujours sous GNU/Linux, la marque et le modèle de chaque support amovible (disque externe, clé USB…) branché sont habituellement conservés ;
  • sous Mac OS X, la date d’une impression et le nombre de pages sont inscrits dans les journaux ;
  • sous Windows, le moniteur d’évènements enregistre le nom du logiciel, la date et l’heure de l’installation ou de la désinstallation d’une application.