Guide d'autodéfense numérique

En plus des informations contenues dans un fichier, il existe des informations accompagnant celui-ci, qui ne sont pas forcément visibles de prime abord : date de création, nom du logiciel, de l'ordinateur, etc. Ces « données sur les données » s’appellent communément des « méta-données ».

Une partie des méta-données est enregistrée par le système de fichiers : le nom du fichier, la date et l’heure de création et de modification, et souvent bien d’autres choses. Ces traces sont laissées sur l'ordinateur (ce qui peut déjà être un problème en soi), mais celles-ci ne sont la plupart du temps pas inscrites dans le fichier.

En revanche, de nombreux formats de fichiers conservent également des méta-données à l’intérieur du fichier. Elles seront donc diffusées lors d'une éventuelle copie sur une clé USB, ou lors de l'envoi d'un email ou d'une publication en ligne. Ces informations pourront être connues de quiconque aura accès au fichier.

Les méta-données enregistrées dépendent des formats et des logiciels utilisés. La plupart des fichiers audio permettent d’y enregistrer le titre du morceau et l’interprète. Les traitements de texte ou les PDFs enregistreront un nom d’auteur, la date et l’heure de création, et parfois même l’historique complet des dernières modifications1, et donc, potentiellement, des informations que l'on pensait avoir supprimé…

La palme revient probablement aux formats d’images comme TIFF ou JPEG : ces fichiers de photos créés par un appareil numérique ou un téléphone portable contiennent des méta-données au format EXIF. Ce dernier peut contenir la marque, le modèle et le numéro de série de l’appareil utilisé, mais aussi la date, l’heure et parfois les coordonnées géographiques de la prise de vue, sans oublier une version miniature de l’image. Ce sont d'ailleurs ces méta-données qui mettront fin à la cavale John McAfee, fondateur et ancien patron de la société de sécurité informatique du même nom2. Et toutes ces informations ont tendance à rester après être passées par un logiciel de retouche photo. Le cas de la miniature est particulièrement intéressant : de nombreuses photos disponibles sur Internet contiennent encore l’intégralité d’une photo recadrée… et des visages ayant été « floutés ».3

Pour la plupart des formats de fichiers ouverts, il existe toutefois des logiciels pour examiner et éventuellement supprimer les méta-données.