Guide d'autodéfense numérique

Certaines imprimantes sont suffisamment « évoluées » pour être plus proches d’un véritable ordinateur que d’un tampon encreur.

Elles peuvent poser des problèmes à un autre niveau, vu qu’elles sont dotées d’une mémoire vive : celle-ci, tout comme celle du PC, gardera la trace des documents qui ont été traités aussi longtemps que la machine est sous tension… ou jusqu’à ce qu’un autre document les recouvre.

La plupart des imprimantes laser disposent d’une mémoire vive pouvant contenir une dizaine de pages. Les modèles plus récents ou ceux comportant des scanners intégrés peuvent, quant à eux, contenir plusieurs milliers de pages de texte…

Pire encore : certains modèles, souvent utilisés pour les gros tirages comme dans les centres de photocopies, disposent parfois de disques durs internes, auxquels l’utilisateur n’a pas accès, et qui gardent eux aussi des traces — et cette fois, même après la mise hors tension.