Guide d'autodéfense numérique

Mises à jour : les logiciels évoluent, c'est pourquoi il est vivement conseillé d'utiliser la version la plus à jour de cet outil, qui est disponible sur le site web https://guide.boum.org/.

Durée : 2 minutes, quelques heures… ou jamais, selon notre capacité à retenir la phrase de passe.

Afin de permettre au système d’accéder aux données qui se trouvent sur un disque chiffré, il est heureusement nécessaire d’indiquer la phrase de passe. Une opération plus ou moins simple selon les environnements…

Avec Debian (ou autre GNU/Linux)

Sur un système GNU/Linux avec un environnement de bureau configuré pour ouvrir automatiquement les médias externes, une fenêtre apparaît pour demander la phrase de passe lorsqu’on branche un disque externe contenant des données chiffrées.

Si ce n’est pas le cas, elle apparaîtra quand on demandera au système d'ouvrir la partition chiffrée, par exemple à partir de Fichiers.

Pour fermer la partition chiffrée, il suffit de démonter le disque comme on le fait habituellement.

Avec d’autres systèmes

Nous ne connaissons pas de moyen simple d'accéder à la partition chiffrée du disque ni sous Windows, ni sous Mac OS X. Même si des solutions peuvent exister1, il est bon de rappeler qu'il s'agit de systèmes d'exploitation propriétaires, en lesquels il n’y a aucune raison d’avoir confiance.

Alors le mieux à faire, pour mettre sur le disque des données auxquelles on veut accéder sur des ordinateurs en lesquels on n’a pas confiance, c’est de mettre une deuxième partition, non chiffrée, sur le disque, comme expliqué précédemment.


  1. Pour les anciennes versions de Windows (jusqu'à Vista), il était possible d'utiliser FreeOTFE (https://sourceforge.net/projects/freeotfe.mirror/).