Guide d'autodéfense numérique

Mises à jour : les logiciels évoluent, c'est pourquoi il est vivement conseillé d'utiliser la version la plus à jour de cet outil, qui est disponible sur le site web https://guide.boum.org/.

Durée : selon la taille du disque.

L’objectif de cette recette est de « décongeler » une image de disque virtuel propre préalablement sauvegardée, afin de l’utiliser pour un nouveau projet, comme le recommande la méthode préconisée pour travailler sur un document sensible sous Windows.

Choix du nom

Il faudra choisir un nom pour cette nouvelle machine virtuelle et les fichiers qui lui correspondent. Ces fichiers étant situés sur le système hôte, ce nom laissera quasi inévitablement des traces dessus, même une fois la machine virtuelle supprimée. Il s’agit donc de choisir ce nom en connaissance de cause.

Copier l’image de disque virtuel

On ne peut pas simplement copier le fichier congelé, car VirtualBox se plaindrait qu’on a deux disques virtuels identiques. Il existe cependant une commande pour recopier un disque virtuel, mais elle n’est accessible que depuis la ligne de commande.

Commençons donc par ouvrir un terminal, ouvrir la vue d'ensemble activités en appuyant sur la touche Logo (cette touche a un logo Windows sur un PC et un sigle sur un Mac), puis taper term et cliquer sur Terminal. Ensuite, recopions l’image précédemment décongelée avec la commande :

VBoxManage clonehd SAUVEGARDE NOUVEAU_DISQUE

Nous allons à présent voir comment construire cette ligne de commande, car il faut remplacer SAUVEGARDE par le chemin d’accès à la sauvegarde du disque virtuel, et NOUVEAU_DISQUE par le chemin du nouveau disque.

Attention ! Si l’on souhaite taper les noms de fichiers à la main, il faut savoir que les chemins sont relatifs au dossier de VirtualBox — si l’on ne change pas les options, il s’agit de .VirtualBox. Pour corriger cela, on pourra par exemple mettre des chemins absolus.

La façon la plus simple de faire est de commencer par taper :

VBoxManage clonehd

Ensuite, il faut ajouter un espace. Puis avec la souris, attraper l’icône du disque virtuel à décongeler (dans le dossier Disques virtuels propres) et la lâcher au-dessus du terminal.

Pour ajouter le nouveau disque, on recommence l’opération avec l’icône du dossier VirtualBox VMs.

L’affichage devrait à présent ressembler à :

VBoxManage clonehd '/home/LOGIN/Disques virtuels propres/Sauvegarde propre de Windows XP.vdi' '/home/LOGIN/VirtualBox VMs'

Un espace a été ajouté automatiquement avec l’insertion du chemin. On va le supprimer, pour ajouter ensuite le nom du nouveau disque, en écrivant par exemple /Projet1/Projet1.vdi.

Au final, cela doit ressembler d’assez près à :

VBoxManage clonehd '/home/LOGIN/Disques virtuels propres/Sauvegarde propre de Windows 2000.vdi' '/home/LOGIN/VirtualBox VMs/Projet1/Projet1.vdi'

Après toutes ces étapes, la ligne de commande est complète, et on peut lancer son exécution en tapant sur la touche Entrée.

Créer une nouvelle machine virtuelle

Lancer VirtualBox.

Le programme démarre. Cliquer sur Nouvelle et suivre l’assistant :

  • choisir un Nom pour la machine virtuelle ;
  • choisir le Type de l'OS correspondant parmi les Windows proposés ;
  • choisir la taille de Mémoire vive dédiée à la machine virtuelle, en fonction de la quantité dont on a besoin pour le projet prémédité : si on veut utiliser un gros logiciel comme Photoshop, il faut en prévoir le plus possible (au moins 512 Mo), en sachant que VirtualBox râlera si l'on attribue plus de la moitié de la mémoire totale à la machine virtuelle ;
  • choisir ensuite Utiliser un disque dur virtuel existant dans la fenêtre Disque Dur. Cliquer sur l’icône à droite du menu déroulant pour ouvrir une fenêtre qui nous permettra de sélectionner notre image Projet1.vdi. Cliquer sur Ouvrir ;
  • cliquer sur Créer.

Il faut maintenant avant tout configurer la machine virtuelle. Cliquer sur le bouton Configuration en prenant soin de la sélectionner dans la liste auparavant.

Il faut couper l’accès au réseau (pour des raisons de sécurité déjà mentionnées) :

  • Aller dans la section Réseau ;
  • Décocher la case Activer la carte réseau dans tous les onglets où elle est déjà cochée par défaut (généralement, dans un seul : le premier).

Cliquer ensuite sur OK pour enregistrer les paramètres.

Créer un compte « utilisateur » pour le nouveau projet

Comme expliqué dans le cas d’usage, on souhaite travailler sur un compte « utilisateur » différent pour chaque projet. Voici comment le faire avec Windows XP — ça ne doit pas être trop différent avec d’autres versions.

Démarrer la nouvelle machine virtuelle en cliquant sur Démarrer.

Une fois dans le Windows virtualisé, ouvrir Démarrer → Panneau de configuration puis choisir Comptes d’utilisateurs et Créer un nouveau compte.

Choisir alors un nom pour le nouveau compte, tout en gardant à l’esprit que ce nom sera probablement enregistré dans les documents créés. Choisir ensuite de créer un compte Administrateur de l’ordinateur1 et cliquer sur Créer un compte.

Fermer alors la session à partir du menu Démarrer. On veillera à ne plus utiliser pour ce projet que le compte nouvellement créé.


  1. Étant donné que l’on utilise un disque virtuel propre pour chaque projet et que l’on a pas accès au réseau, cela ne constitue pas un grand risque et nous simplifiera la vie.