Guide d'autodéfense numérique

Mises à jour : les logiciels évoluent, c'est pourquoi il est vivement conseillé d'utiliser la version la plus à jour de cet outil, qui est disponible sur le site web https://guide.boum.org/.

Durée : 10 minutes environ.

Le Windows invité n’a pas le droit, par défaut, de laisser des traces en dehors de son compartiment étanche. Mais presque inévitablement vient le temps où il est nécessaire d’en faire sortir des fichiers. Voyons donc comment procéder.

En gravant un CD ou DVD

Avant tout, sortir les CD ou les DVD qui pourraient être dans les lecteurs et auxquels on ne veut pas donner accès à la machine virtuelle.

Si la machine virtuelle est en fonction, l’éteindre.

Aller alors dans la fenêtre principale de VirtualBox et sélectionner dans la liste de gauche la machine virtuelle sur laquelle se trouvent les données à graver. Cliquer alors sur l’icône Configuration.

Dans la boîte de dialogue Configuration, sélectionner Stockage dans la liste de gauche, et, dans la section Arborescence Stockage, cliquer sur la ligne qui commence par une icône de CD. Dans Lecteur CD/DVD choisir Lecteur de l’hôte et cocher Mode direct. Valider en cliquant sur Ok.

Il est alors possible de relancer la machine virtuelle, et de graver les données depuis l’intérieur.

Dans un dossier vide

Il est possible de permettre à Windows d’écrire dans un dossier du système hôte. Mais veillons à ce que ce ne soit pas n’importe quel dossier…

Attention : en apprenant à utiliser ce système de partage, on pourrait être tenté de le configurer pour donner accès directement aux périphériques branchés sur le système hôte : c’est bien la pire idée qu’on puisse avoir, qui anéantirait à elle seule toute la politique de sécurité.

Créer un dossier réservé à cet effet dans le système hôte

  • Réduire la fenêtre accueillant le système invité.
  • Choisir l’emplacement où on veut mettre ce dossier d’échange. Par exemple, dans le Dossier personnel, faire un clic-droit puis Créer un dossier et lui donner un nom évocateur, comme « Dossier où Windows peut écrire ».

Indiquer au gestionnaire de la machine virtuelle où se trouve ce dossier

  • Si la machine virtuelle est éteinte, la démarrer.
  • Aller dans la fenêtre de VirtualBox dans laquelle est lancée la machine virtuelle Windows et ouvrir le menu Périphériques → Réglages des dossiers partagés…
  • Ajouter un dossier en cliquant sur l’icône avec un « + » en haut à gauche. Une boîte de dialogue s’ouvre :
    • dans Chemin du dossier cliquer sur Autre… et indiquer l’emplacement du dossier à partager ;
    • dans Nom du dossier, le nom que le dossier aura à l’intérieur du système virtuel s’affiche. Choisir un nom court sans espace, par exemple « sortie » ;
    • Si on veut exporter un dossier de façon permanente (et non pas pour cette session uniquement) cocher la case Configuration permanente ;
    • ne pas cocher la case Lecture seule.

Attention : avant de valider, il faut être bien sûr que le dossier en question est vide. Windows pourra en effet non seulement y écrire, mais aussi y lire. Si c’est bon, cliquer sur OK, et refermer la fenêtre avec OK.

Indiquer à Windows XP où se connecter pour trouver ce dossier partagé

  • Dans le menu Démarrer, ouvrir le Poste de travail.
  • Dans le menu Outils, cliquer sur Connecter un lecteur réseau.
  • Windows propose un nom de lecteur (par exemple Z:) et demande d’indiquer le dossier : cliquer sur parcourir (à droite) → VirtualBox Shared Folders → \\Vboxsvr → Nom_du_dossier, puis OK. On peut choisir au passage si on veut que ce « lecteur » ne soit accessible que pour la durée de la session en cours, ou à chaque nouvelle session.

Il faudra ensuite mettre les fichiers que l'on veut transférer dans ce dossier.