Guide d'autodéfense numérique

Deux ans déjà sont passés depuis la dernière mouture du Guide, et les technologies comme les lois ont évolué. Voici donc la première mise à jour de ce deuxième tome consacré à l'utilisation des ordinateurs en ligne.

Nous n'allons pas répéter la préface du permier tome : la tendance est à la normalistaion et à la légalisation de la surveillance tous azimuts. En ce qui concerne Internet, un exemple flagrant est la criminalisation de la simple consultation « habituelle » de sites web « faisant l'apologie du terrorisme » 1, qui a déjà envoyé en prison deux personnes : le premier se disait « apprenti journaliste »2 et le second disait agir « par curiositée »3. Les deux ont écopé de deux ans de prison ferme.

Plusieurs personnes ont aussi été condamnées pour avoir publié des contenus accusés de faire « l'apologie du terrorisme ». Le rapport Freedom on the Net (liberté d'Internet) de 2015 rapport ainsi qu'« à Nantes, une personne de 16 ans a été arrêtée pour avoir partagée une caricature liée à l'attaque de Charlie Hebdo sur Facebook. La caricature en question se moquait de la couverture de juillet 2013 de Charlie Hebdo, publiée après le massacre de centaines d'égyptiens qui manifestaient contre l'ancien président islamiste Mohamed Morsi, et représentait un homme musulman qui tenait un Coran devant lui pour ce protéger des balles mais qui était quand même atteint et sur lequel on pouvait lire “ ça n'arrête pas les balles ”. Attribuée à l'artiste Dedko elle remplaçait le Coran par le magazine Charlie Hebdo et l'homme musulman par l'un de ses dessinateurs. Des voix ont accusé les autorités française d'avoir deux poids, deux mesures lorsqu'il s'agit de préserver la liberté d'expression. »4.

Ainsi, la protection de l'intimité et de la liberté d'expression sur Internet sont plus que jamais d'actualité.

Du côté des outils, le printemps 2015 a vu la sortie de la nouvelle version de Debian, baptisée « Jessie ». En janvier 2016 sortait la version 2.0 du système live Tails, dorénavant basé sur Jessie. Cette mise à jour a apporté de nombreux changements dans l'interface graphique, avec l'arrivée de GNOME 35, ainsi que dans les logiciels proposés. Il a donc fallu revoir les outils pour que les recettes fonctionnent sur ces nouveaux systèmes.

Grâce à cette révision, nous espérons que les pages suivantes restent d'une compagnie avisée dans la traversée de la jungle numérique… du moins, jusqu’à la suivante.