Guide d'autodéfense numérique

Moins d'un an après la parution de la dernière édition en ligne du Guide, nous devions déjà nous attacher à préparer la suivante, à la fois pour offrir une nouvelle édition papier ainsi que pour suivre l'évolution des outils que nous recommandons ou encore des lois que nous subissons.

Nous n'allons pas répéter la préface du premier tome : la tendance est à la normalisation et à la légalisation de la surveillance tous azimuts. En ce qui concerne Internet, un exemple flagrant est la criminalisation de la consultation « habituelle » de sites web « faisant l'apologie du terrorisme » 1, qui a déjà envoyé en prison deux personnes : le premier se disait « apprenti journaliste »2 et le second disait agir « par curiosité »3. Les deux ont écopé de deux ans de prison ferme. Ce délit a été invalidé par le Conseil constitutionnel4 début février 2017 car contraire à la constitution française, mais remis au goût du jour seulement 18 jours plus tard5.

Plusieurs personnes ont aussi été condamnées pour avoir publié des contenus accusés de faire « l'apologie du terrorisme ». Le rapport Freedom on the Net (liberté d'Internet) de 2015 rapporte ainsi qu'« à Nantes, une personne de 16 ans a été arrêtée pour avoir partagé une caricature liée à l'attaque de Charlie Hebdo sur Facebook. La caricature en question se moquait de la couverture de juillet 2013 de Charlie Hebdo, publiée après le massacre de centaines d'Égyptiens qui manifestaient contre l'ancien président islamiste Mohamed Morsi, et représentait un homme musulman qui tenait un Coran devant lui pour se protéger des balles mais qui était quand même atteint et sur lequel on pouvait lire “ ça n'arrête pas les balles ”. Attribuée à l'artiste Dedko, elle remplaçait le Coran par le magazine Charlie Hebdo et l'homme musulman par l'un de ses dessinateurs. Des voix ont accusé les autorités françaises d'avoir deux poids, deux mesures lorsqu'il s'agit de préserver la liberté d'expression »6.

Ainsi, la protection de l'intimité et de la liberté d'expression sur Internet sont plus que jamais d'actualité.

Cette nouvelle édition inclut un nouveau cas d'usage traitant du partage de documents confidentiels via Internet.

Du côté des outils, le mois de juin 2017 a vu la sortie de la nouvelle version de Debian, baptisée « Stretch » ainsi que la version 3.0 du système live Tails dorénavant basée sur Stretch. Cette mise à jour a apporté de nombreux changements tant au niveau graphique que dans les logiciels proposés. Il a donc fallu revoir les outils pour que les recettes fonctionnent sur ces nouveaux systèmes. Cela à également amené à des changements dans ce présent guide, avec notamment l'ajout de l'outil OnionShare ainsi que l'enrichissement de l'outil OpenPGP avec le chiffrement et le déchiffrement de documents.

Grâce à cette révision, nous espérons que les pages suivantes restent d'une compagnie avisée dans la traversée de la jungle numérique… du moins, jusqu’à la suivante.