Guide d'autodéfense numérique

Le fonctionnement d'Internet est basé sur l'utilisation de divers protocoles, répondant à différents besoins : le téléchargement d'un fichier, l'envoi d'un email, la consultation d'un site web, etc. fera intervenir différentes conventions, appelées protocoles.

Pour simplifier, nous détaillerons ci-dessous ces différents protocoles en les classant en trois catégories : protocoles physiques, réseau, puis applicatifs.

Et afin de bien comprendre, quoi de mieux qu'une analogie ?

Comparons donc le voyage de nos informations à travers Internet à l'acheminement d'une carte postale, dont les étapes, du centre de tri postal à la boîte aux lettres, correspondraient aux différents ordinateurs traversés.

Les protocoles physiques

Afin de livrer notre courrier à bon port, plusieurs moyens de transport peuvent être utilisés successivement : avion, bateau, camion, ou encore bicyclette.

Chacun de ces itinéraires obéit à un certains nombres de règlements : code de la route, aiguillage aérien, droit maritime, etc.

De même, sur Internet, les diverses technologies matérielles présentées précédemment impliquent l'usage de différentes conventions. On parle dans ce cas de protocoles physiques.

Les protocoles réseau

Cependant, savoir naviguer ne suffit pas pour pouvoir acheminer notre carte postale. Il faut également savoir lire un code postal et posséder quelques notions de géographie pour atteindre le destinataire, ou du moins le centre de tri le plus proche.

C'est là qu'interviennent les protocoles réseau : leur but est de permettre l'acheminement d'informations d'une machine à une autre, parfois très éloignée, indépendamment des connexions physiques entre ces machines.

Les protocoles applicatifs

Maintenant que nous avons la possibilité de faire transiter des informations entre nos interlocuteurs, et de les faire parvenir à bon port, reste à s'accorder sur un dernier point : la langue utilisée sur la carte postale.

Aussi est-il nécessaire que, dans les échanges informatiques, les applications, utilisent une langue commune. Pour cela, elles s'accordent sur l'usage de protocoles applicatifs similaires.

Des protocoles encapsulés

En réalité, ces protocoles sont employés simultanément lors d'une communication, chacun d'entre eux ayant un rôle dans l'acheminement des informations.

Il est courant de représenter ces différents protocoles en couches qui se superposent.

Des protocoles encapsulés

De fait, lorsqu'on communique par courrier, notre communication se base sur l'écriture, puis sur l'acheminement par la Poste, qui se base elle-même sur différents moyens de transport.

De manière similaire, une application Internet utilisera un protocole applicatif précis, sera aiguillée grâce à l'usage de protocoles réseau, et parcourera les différentes infrastructures en respectant les protocoles physiques en vigueur.

On parle d'encapsulation (mettre dans une capsule) : le protocole applicatif est encapsulé dans le protocole de communication, protocole lui-même encapsulé dans le protocole réseau.