Guide d'autodéfense numérique

On se sert souvent d'Internet pour accéder à des pages web, c'est-à-dire un ensemble de pages accessibles sur des serveurs, que l'on consulte à partir d'un navigateur web : https://guide.boum.org est un exemple de site web. Le langage courant confond fréquemment le web avec Internet, avec des expressions comme « aller sur Internet » par exemple. Or, le web n'est qu'un des nombreux usages d'Internet.

Il existe en fait de très nombreuses applications qui utilisent Internet, que la plupart des internautes n'ont pas conscience d'utiliser. Outre le web, on peut ainsi citer le courrier électronique, la messagerie instantanée, le transfert de fichiers, les monnaies numériques comme Bitcoin, etc.

Ainsi, vous pourrez rencontrer ces différents protocoles qui, s'ils utilisent Internet, ne sont pas du web :

  • SMTP, POP, IMAP sont des protocoles utilisés dans la messagerie électronique1, dont il existe également des versions chiffrées IMAPS, POPS, SMTPS ;
  • Skype, Yahoo Messenger, IRC et XMPP sont des protocoles utilisés dans la messagerie instantanée.

En fait, une personne qui a des connaissances suffisantes en programmation peut créer elle-même un nouveau protocole et donc une nouvelle application d'Internet.


  1. Il existe une différence notable dans les protocoles employés, qui a des conséquences en termes de confidentialité et d'anonymat, selon qu'on utilise une boîte mail par le biais de son navigateur (webmail) ou par le biais d'un client de messagerie. Tout cela sera développé plus loin.