Guide d'autodéfense numérique

Attaquer un système cryptographique par « force brute » est la plus simple, la plus stupide, et la plus lente des manières. Mais quand on ne peut mettre en œuvre un autre type d’attaque…

Pour le disque dur chiffré lors de l’étape 1, ça demande énormément de temps (de nombreuses années) et/ou énormément d’argent et des compétences pointues… du moins si la phrase de passe est solide.

Ce qu’on peut se dire, c’est qu’a priori, si une organisation est prête à mobiliser autant de ressources pour avoir accès à vos données, elle gagnerait amplement à mettre en place une des autres attaques, moins coûteuses et tout aussi efficaces, listées ci-dessus.