Guide d'autodéfense numérique

Après avoir présenté le contexte dans le début de ce cas d’usage, et avoir décidé d’utiliser un système live, reste à mettre cette solution en place… et à étudier ses limites.

Le système live

Tous les systèmes live ne sont pas particulièrement destinés à des pratiques « sensibles ». Il importe donc de choisir un système spécialement conçus pour (tenter de) ne laisser aucune trace sur le disque dur de l’ordinateur sur lequel il est utilisé.

L’outil expliquant comment utiliser un système live donne une méthode pour choisir, télécharger et installer un système live « discret ».

La clé USB chiffrée

Toutes les données utilisées au cours de la réalisation du document sensible seront enregistrées sur un support de stockage amovible, tel qu’une clé USB.

La plupart des systèmes d’exploitation gardant des traces, comme le numéro de série, des clés USB qu’on y a branchées. Il est donc préférable de se munir d’une clé USB neuve, qui ne sera jamais connectée à autre chose qu’un système live.

Cette clé USB doit être chiffrée. L’opération de chiffrement devra donc, elle aussi, être effectuée à partir du système live choisi.

Pour cela, il faut démarrer le système live précédemment installé, puis suivre les étapes nécessaires pour réaliser le chiffrement de la clé USB.

Limites

Certaines limites, communes à cette méthode et à celle basée sur une Debian chiffrée, sont exposées plus loin.