Guide d'autodéfense numérique

Pour que des machines puissent se parler, il ne suffit pas qu'elles soient reliées entre elles, il faut aussi qu'elles parlent une langue commune. On appelle cette langue un protocole de communication. La plupart des langues utilisées par les machines sur Internet sont définies de façon précise dans des documents publics1 : c'est ce qui permet à des réseaux, des ordinateurs et logiciels variés de fonctionner ensemble, pour peu qu'ils respectent ces standards. C'est ce que recouvre la notion d'interopérabilité.

Le fonctionnement d'Internet est basé sur l'utilisation de diverses conventions, aussi appelées protocoles, répondant à différents besoins : le téléchargement d'un fichier, l'envoi d'un email, la consultation d'un site web, etc.

Pour simplifier, nous détaillerons ci-dessous ces différents protocoles en les classant en trois catégories : protocoles physiques, réseau, puis applicatifs2.

Et afin de bien comprendre, quoi de mieux qu'une analogie ?

Comparons donc le voyage de nos informations à travers Internet à l'acheminement d'une carte postale, dont les étapes, du centre de tri postal à la boîte aux lettres, correspondraient aux différents ordinateurs traversés.


  1. Ces documents publics sont des Request For Comments. Le site Commentcamarche explique très bien le concept de RFC. Commentcamarche, 2017, Les RFC.

  2. En réalité c'est un peu plus compliqué. Pour plus de détails voir : Wikipédia, 2017, Suite des protocoles Internet.